ouvrir la recherche

/ 2011

/ Co-écrit avec ADES-CNRS

L’usage de la ville par le genre

Les femmes

Cette étude, initiée courant 2010, propose de mieux saisir l’enjeu républicain qui s’attache à la compréhension de l’usage de la ville par le genre. Il s’agit de déconstruire les représentations collectives qui présupposent que les usages urbains sont en général mixtes et peu différenciés entre hommes et femmes. En appliquant successivement le filtre du genre à l’étude statistique de la population, à l’écoute d’un panel de femmes et à la description de sites urbains, l’étude construit les bases d’une méthode jusqu’ici peu usitée en urbanisme.

Composition de l’étude

L’étude débute par un rapide balayage statistique des caractéristiques féminines de l’agglomération et leurs types de mobilité. Les disparités homme/femme dans l’usage de la ville sont ensuite rendues distinctes à travers l’animation de trois groupes d’habitantes de la CUB, dont les propos illustrent une vision de l’espace public au féminin. Puis viennent les travaux universitaires : trois monographies de sites métropolitains décrivant un espace festif bordelais (Paludate), une station de tramway (Porte de Bourgogne) et un parc urbain ouvert (à Blanquefort). Ces approches débouchent sur une gestion vertueuse des phénomènes urbains à travers la variable genre.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Voir aussi

/ 2018

L’ambition de revitaliser les centres-villes connaît en F...

/ 2018

Une méthode pour mettre l’individu au cœur du projetRem...

/ 2016

Synthèse du colloque du 6 décembre 2016À l’exemple de B...

/ 2016

Une méthode d’analyse statistiqueCréer un indicateur de...