ouvrir la recherche

/ 2008

Répondre aux besoins en logements

La CUB et les territoires girondins

Mieux appréhender les besoins en logements des ménages, tant numériques que qualitatifs, afin de mieux ajuster ses politiques publiques d’habitat, d’aménagement et de transports est le souhait des collectivités publiques. C’est à cet exercice que s’est livrée l’a-urba à la demande de la Communauté urbaine de Bordeaux et du Conseil général de la Gironde, en veillant à montrer que les difficultés que rencontrent aujourd’hui les ménages pour se loger résultent plus d’une adéquation entre le marché et leurs ressources qu’à une insuffisance quantitative dans la réponse aux besoins en logements.

Composition de l’étude

L’étude présente dans un premier temps les différents déterminants des besoins en logements. Elle aborde ensuite les conséquences de l’inadéquation du marché aux ressources financières des ménages, avec une approche plus spécifique sur la périurbanisation perçue par les ménages qui en sont les acteurs. Montrant les enjeux majeurs que la question de la satisfaction des besoins représente pour l’avenir des territoires girondins, l’étude émet une série de préconisations qui pourront être déclinées dans les politiques publiques.

Note de synthèse

L’évolution de nos comportements sociaux et familiaux et le vieillissement de la population concourent à l’augmentation du nombre de ménages, et en particulier des petits ménages. D’autre part, les coûts atteints par le marché immobilier incite les ménages à se contenter de logements de petites surfaces ou à rechercher des opportunités en deuxième ou troisième couronne urbaine.

Faut-il pour autant que seule la superficie du logement soit la variable d’ajustement des projets de construction ? La réponse ne peut bien sûr être unique et l’acuité de la crise du logement actuelle pousse à hiérarchiser les réponses possibles, en fonction de leur urgence.

La réponse aux besoins en logements ne peut être anodine. Elle questionne l’ensemble des politiques publiques (aménagement du territoire, transports et dessertes, économie et emploi, mais aussi services aux ménages, soutien au tissu associatif, etc). C’est bien la notion de projet d’accueil de territoires girondins qui est ainsi abordée, avec les risques à ne pas répondre au défi qui pourraient avoir des conséquences aiguës pour l’avenir et la cohérence du territoire.

Précisons enfin que cette étude sera complétée, pour la Communauté urbaine de Bordeaux, de fiches communales décomposant les objectifs et besoins du Programme Local de l’Habitat et, pour le Conseil général de la Gironde, par une déclinaison plus locale qui prendra forme dans l’animation du Conseil girondin de l’habitat.

Voir aussi

/ 2018

L’ambition de revitaliser les centres-villes connaît en F...

/ 2018

Une méthode pour mettre l’individu au cœur du projetRem...

/ 2016

Synthèse du colloque du 6 décembre 2016À l’exemple de B...

/ 2016

Une méthode d’analyse statistiqueCréer un indicateur de...

Centre de préférences de confidentialité