ouvrir la recherche

/ 2011

Schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains

Le développement de l’agglomération bordelaise ainsi que l’évolution des pratiques de mobilité conduit aujourd’hui la Communauté urbaine à s’interroger sur la stratégie des déplacements à promouvoir. Ainsi, le Schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains devra constituer le cadre de référence pour le développement des transports en commun à l’horizon 2025.

Composition de l’étude

Dans un premier temps, une identifi cation des relations actuelles de déplacements est réalisée à partir de la description de la demande actuelle de déplacements (analyse EMD). A l’horizon 2025/30, ces relations seront complétées par la prise en compte des évolutions de la mobilité, de la croissance démographique attendue, mais aussi des différents documents cadres portant sur l’organisation de la mobilité et sur les futurs développements urbains. Il sera alors possible d’élaborer des scénarios de desserte qui seront soumis au débat.

Pourquoi un nouveau Schéma directeur des déplacements ?

En 2010, la CUB a approuvé la « phase 3 », c’est à dire, les différentes extensions du réseau de transport collectif qui se réaliseront jusqu’en 2016. A l’horizon 2025-30, ces extensions ne suffi ront pas, étant donné à la fois l’évolution des pratiques de déplacements et le développement démographiquement attendu sur l’agglomération bordelaise. Dès lors, il faut préciser une stratégie des déplacements à promouvoir en établissant un cadre de référence concernant la question du développement des transports collectifs à l’horizon 2025/30. Le Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains (S.D.O.D.M.) constitue ce cadre de référence. Il répond à trois objectifs :

  • définir les axes de déplacements à développer en transports en commun à l’horizon
    2025/2030 au regard des éléments de connaissance de la mobilité ;
  • proposer des scénarios d’organisation, les comparer et consolider un scénario de
    référence ;
  • définir les priorités de desserte ainsi que les modes pressentis (bus à haut niveau
    de service, tramway).

Contenu

Dans un premier temps, l’analyse des données de l’Enquête Ménages Déplacement permet de comprendre les caractéristiques générales de la mobilité. L’analyse révèle la lente modifi cation des parts modales en faveur des transports collectifs depuis 10 ans. Elle montre également que les transports collectifs sont surtout performants dans le cas de déplacements situés entre 2 et 10 km. Parallèlement, la cartographie des voies les plus chargées en trafi c automobile actuel donne une information supplémentaire sur les axes de déplacements pénalisés par une fonction circulatoire à la fois locale et de transit. Cette grande enquête permet d’identifier de nombreux axes sur lesquels la question d’un renforcement de l’offre en transports collectifs se pose. De manière complémentaire, la quantification des densités cumulées de population, d’emploi et d’élèves en 2025 nous informe sur le potentiel des territoires à accueillir une offre performante en nouveaux axes de transports collectifs à cet horizon. L’ensemble de ces trois familles d’axes constitue des axes de référence à retenir et à étudier. Il sera alors possible d’engager une analyse quantitative multicritères de chacun des axes afi n de dégager les priorités de desserte et les modes pressentis (bus à haut niveau de service, tramway) sur chaque partie de ce réseau.

Thématiques :

Voir aussi

/ 2019

(vers les transports en commun) (suite…)

/ 2019

L’activité transport de marchandises en ville est souvent...

/ 2016

Le nouvel espace public métropolitainLes boulevards occ...

/ 2017

Un choix qui s'impose ?La voiture est le mode d’accompa...

Centre de préférences de confidentialité