ouvrir la recherche

/ 2019

Les migrations résidentielles de la Nouvelle-Aquitaine

Suite à la publication des travaux sur les migrations résidentielles à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine, l’a-urba a mené les mêmes travaux sur le périmètre de la métropole en exploitant les dernières données mises à disposition (2015).
Avec 10 000 individus supplémentaires, le solde migratoire national de Bordeaux Métropole s’affiche en positif entre 2014 et 2015. Le recensement permet de comptabiliser plus de 66 000 personnes ayant changé de lieu de résidence tout en restant sur la métropole, et plus de 47 000 nouveaux arrivants. Au total, plus de 760 000 personnes habitent au sein de la métropole bordelaise en 2015.
Les migrations résidentielles donnent à lire les mouvements et livrent des caractéristiques sur les personnes qui arrivent sur un territoire. Elles donnent aussi des indices sur leur trajectoire. Des informations qui permettent de qualifier en partie l’attractivité d’un espace.
Qui sont nos nouveaux voisins ? Qui sont les habitants qui partent ? Les arrivants et les sortants ont-ils les mêmes caractéristiques ? Peut-on lire une spécialisation des territoires ?
Cette publication analyse les migrations de la métropole bordelaise, donne les chiffres clés des autres grandes agglomérations de la Nouvelle-Aquitaine et étudie les liens entre ces territoires.

Voir aussi

/ 2019

Leurs pratiques et leurs attentes.Avec une population d...

/ 2018

L’ambition de revitaliser les centres-villes connaît en F...

/ 2018

Une méthode pour mettre l’individu au cœur du projetRem...

/ 2016

Synthèse du colloque du 6 décembre 2016À l’exemple de B...

Centre de préférences de confidentialité