ouvrir la recherche

/ 2019

Nous marchons plus que nous le pensons !

(vers les transports en commun)

Pour mesurer le potentiel d’une nouvelle ligne de transports collectifs (TC), les ingénieurs estiment le nombre de personnes situées dans un rayon d’attraction des arrêts de la ligne. Ce rayon est habituellement compris entre 300 et 400 mètres pour les transports urbains (bus, tram, métro) et entre 500 mètres et 1 kilomètre pour les transports de périphérie (RER, TER).
Mais est-ce vrai partout ? Qu’en est-il concrètement de l’agglomération bordelaise ? Quelle est l’influence de l’offre de TC dans les distances que nous sommes disposés à marcher ? Et à partir de combien de mètres préférons-nous nous rabattre vers les TC en utilisant d’autres modes (vélo, voiture…) ?
Pour répondre à ces questions, l’a-urba a mené une enquête auprès de 1 600 usagers du tramway, du bus, du car et du train de l’agglomération bordelaise et de la Gironde. Les résultats montrent que nous marchons plus que nous le pensions.

Voir aussi

/ 2020

Une enquête, des perspectivesQuelle est la réalité du t...

/ 2020

La région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole ont dé...

/ 2020

Et si l’on accompagnait les enfants à l’école autrement q...

/ 2020

Point d’avancement sur les études, les méthodes et les ré...

Centre de préférences de confidentialité