ouvrir la recherche

/ 2015

Maîtriser l’imperméabilisation des sols

Enjeux et méthodes

L’imperméabilisation des sols et ses incidences sur le cycle de l’eau (risques accrus d’inondation ainsi que de pollution des nappes phréatiques et cours d’eau, augmentation des coûts d’assainissement…) figurent en bonne place dans la liste des effets négatifs sur l’environnement de l’étalement urbain observé en France et en Europe depuis les années 1970. Si la limitation de la
consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers en frange et à l’écart des agglomérations demeure l’un des principaux enjeux d’un développement urbain durable, la maîtrise voire la réduction de l’imperméabilisation des sols dans les espaces déjà urbanisés au sein des agglomérations devient elle aussi un objectif crucial pour réduire la vulnérabilité des milieux urbains aux effets des changements climatiques en cours et à venir (en particulier effet îlot de chaleur urbain et risque inondation accru).

Cet enjeu est à concilier et à articuler avec deux autres ambitions importantes en matière d’urbanisme :

  • le renforcement de la présence de nature en ville ;
  • la nécessité de « reconstruire la ville sur elle-même », en optimisant le foncier libre dans les espaces déjà urbanisés.

Comment appréhender et mesurer l’imperméabilisation des sols en milieux urbain et périurbain ? Quels sont les outils mobilisables pour maîtriser ce phénomène ?

Sommaire :

  • L’imperméabilisation des sols : quelles dynamiques d’évolution ?
  • L’imperméabilisation des sols : quelles incidences ?
  • Mesurer et suivre l’imperméabilisation du sol grâce à la télédétection
  • Maîtriser l’imperméabilisation des sols : quels outils ?
Thématiques :

Voir aussi

/ 2015

État de la connaissance et prise en compteL'eau est un ...

/ 2015

Enjeux et méthodesL’imperméabilisation des sols et ses ...

/ 2014

Des principes aux réalisationsQue ce soit pour des rais...

/ 2013

Intégration de la trame verte et bleue dans le PLU 3.1 de...

Centre de préférences de confidentialité