ouvrir la recherche

/ 2013

Attractivités métropolitaines comparées

Quel positionnement bordelais ?

L’attractivité est au coeur des préoccupations des métropoles. Notion en apparence simple, cette propension des territoires à capter les ressources extérieures est en réalité difficile à appréhender. Multidimensionnelle, elle relève aussi bien de la capacité à accueillir de nouveaux résidents (salariés, jeunes, retraités?) que des touristes, ou encore des entreprises, des bureaux ou des commerces. Comment la mesurer ? Comment traduire cet objet aux multiples facettes?

Les travaux présentés lors du premier rendez-vous de l’A2E (Observatoire de l’activité économique et de l’emploi) en juin 2013 par Fabien Ferrazza (chargé de mission Métropoles à la Datar) et Patrick Tanguy (économiste à l’agence d’urbanisme de l’agglomération de Marseille) marquent l’occasion pour l’a-urba de s’interroger sur le positionnement de l’agglomération bordelaise par rapport aux autres métropoles régionales françaises et européennes. Le Baro’Métro publié à la même période par l’agence d’urbanisme de la région grenobloise constitue lui aussi un exercice d’analyse comparative mêlant indicateurs économiques, sociaux et environnementaux. La présente synthèse fait le point sur ces trois analyses comparées, tant au niveau des méthodologies retenues que des enseignements qu’elles proposent pour l’agglomération bordelaise.

Voir aussi

/ 2018

L’ambition de revitaliser les centres-villes connaît en F...

/ 2016

Chiffres-clés - Édition 2016Ce document de l'Observatoi...

/ 2014

Un foncier méconnu à optimiserQuelles pistes d'améliora...

/ 2013

L'agence d'urbanisme Atlantique et Pyrénées (AUDAP) et l'...

Centre de préférences de confidentialité