ouvrir la recherche

/ 2020

Apaiser le trafic au sein des quartiers intra-boulevards de Bordeaux

Point d’avancement sur les études, les méthodes et les références d’aménagement

La ville de Bordeaux et le pôle territorial de Bordeaux Métropole se sont fixés comme objectif d’apaiser la circulation dans les quartiers situés entre les boulevards et la ceinture des cours. Autrement dit, il s’agit de promouvoir un équilibre entre la vie riveraine notamment à pied et en vélo et la circulation de traversée des quartiers qui se réalise essentiellement en véhicules particuliers. La mission de l’a-urba a consisté à les accompagner en décrivant le contenu possible d’une stratégie d’action et en proposant un diagnostic de fonctionnement des quartiers. Parallèlement, des méthodes, des principes et des références d’aménagement, adaptés localement et en partie inspirés d’autres villes françaises, sont suggérés, quartier par quartier.

La démarche

Le principe de la démarche est d’inverser la logique de circulation pour que rouler à 50 km/h devienne l’exception dans l’intra-boulevards.
Il s’agit de privilégier l’écoulement du trafic routier, en priorité, sur les voies structurantes (de catégorie 1 à 3 dans le réseau hiérarchisé de voirie de la métropole) et d’apaiser les voies de desserte locale (catégorie 4). L’apaisement vise à instaurer un équilibre entre les pratiques de la vie riveraine et la fonction circulatoire, en réduisant le volume de trafic et en modérant les vitesses. En ce sens apaiser à Bordeaux ne signifie pas piétonniser ou donner une priorité au piéton sur les autres modes de déplacement.
L’apaisement proposé se concentre avant tout sur la généralisation des zones 30 autrement dit sur une réduction de la vitesse automobile pour rééquilibrer la place de chaque mode de déplacement.

Voir aussi

/ 2020

Regard sur l’espace public - Aménager par l’expérimentati...

/ 2020

Et si l’on accompagnait les enfants à l’école autrement q...

/ 2020

Point d’avancement sur les études, les méthodes et les ré...

/ 2019

(vers les transports en commun) (suite…)

Centre de préférences de confidentialité