ouvrir la recherche

/ 2011

Scénarios d’avenir pour la Gironde

Apport pour la démarche « InterSCot »

Ce rapport propose des éléments pour interroger l’avenir du développement des territoires girondins, afin de mieux comprendre, dès aujourd’hui, ce qui fait enjeux et débats. Il propose une série d’idées pour contribuer aux échanges entre les acteurs girondins concernés.

Composition de l’étude

L’étude présente deux scénarios girondins à 2033 qui ne constituent ni l’un, ni l’autre, un avenir probable, mais fictif :

  • la multi-polarisation de la Gironde,
  • l’hyper-concentration de l’agglomération bordelaise.

Compte tenu du fait que plusieurs aspects peuvent apparaître crédibles, l’avenir est bien dans une gamme de choix qui ne se situera radicalement ni dans l’un des scénarios, ni dans l’autre.

Note de synthèse

Ce rapport se situe dans le prolongement de trois années de travail et de productions. Il cherche à interpeller quant à l’occupation du territoire : qu’est ce qui fait débat ? Qui occupe et occupera le territoire ? Comment la vie quotidienne des habitants va-t-elle changer ?

Le fait métropolitain est incontournable, voire inéluctable, en Gironde. Considérer cette donne comme une certitude permet d’ores et déjà d’en tirer le meilleur parti par une recherche d’articulations territoriales. Faut-il préciser que dans le contexte mondialisé de 2011, une des clés de réussite d’un département métropolisé, c’est la capacité de l’aire urbaine centrale à construire des coopérations avec tous les territoires girondins ? Est pointé, ici, la donne de départ, le contexte dans lequel se décideront les compromis et coopérations…

L’organisation spatiale de la Gironde donne une impression de « macrocéphalie bordelaise » étant donné que Bordeaux, contrairement à Toulouse par exemple, ne peut pas s’appuyer sur des villes-relais puissantes dans un rayon de relative proximité et donc intégrer son hinterland de façon graduelle et rythmée.

Il semblerait donc légitime de se poser la question autrement : qui est concerné de fait ou pas par la métropole girondine ? Qui pourrait s’en soustraire ? Qui pourrait vouloir en être ?

Les deux scénarios proposés dans ce rapport, multipolarisé ou hyperconcentré, ne constituent pas des projets mais un support – délibérément contrasté, voire caricatural – pour des échanges contradictoires destinés à dégager les éléments incontournables pour les acteurs girondins.

Thématiques :

Voir aussi

/ 2013

Intégration de la trame verte et bleue dans le PLU 3.1 de...

Centre de préférences de confidentialité