Contact
ouvrir la recherche

/ 28.04.2022

Rapport d’activité 2021

L’année 2021 en quelques repères

télécharger le rapport

Le foncier : poser les bonnes questions, discuter collectivement des solutions

Le ZAN (Zéro Artificialisation Nette) suscite de nombreux questionnements méthodologiques et stratégiques. Aussi, l’agence s’est penchée sur ce sujet d’intérêt partagé pour regarder derrière l’acronyme et au-delà de l’objectif chiffré : remise à plat des définitions, expertise des méthodes de mesure de l’artificialisation, décryptage des positions des acteurs. Ces éléments ont été débattus lors d’un atelier qui a réuni l’ensemble des partenaires de l’a-urba.
Le foncier a également été au coeur de l’étude menée sur le RER girondin. L’analyse de l’a-urba a en effet porté sur les enjeux fonciers sous l’angle de l’articulation entre projets urbains autour des gares et besoins futurs liés à l’intermodalité.

La ville en vert

L’a-urba a contribué à la réflexion sur le plan métropolitain « 1 million d’arbres » avec l’ambition d’apporter des éléments de réponse à des questions stratégiques : où planter, mais aussi, et avant tout, pourquoi ? Ainsi, l’agence a dégagé les grandes orientations de plantation qui correspondent aux enjeux urbains, environnementaux et paysagers, en fonction des secteurs de la métropole.
En complément, des travaux ont été menés à des échelles plus fines : d’abord sur la commune de Bordeaux avec la constitution d’une charpente verte répondant aux enjeux de végétalisation ; ensuite, l’agence a analysé le potentiel de plantations sur l’Écoparc de Blanquefort, en lien étroit avec les entreprises.

Vers des villes et des quartiers plus marchables

Au-delà de l’accompagnement de ses partenaires (Bordeaux Métropole, Grand Angoulême) dans la définition de leur stratégie globale de mobilité, l’a-urba a mené plusieurs travaux sur la marche. L’agence a, d’une part, participé à l’élaboration du plan marche de la métropole bordelaise et, d’autre part, réalisé des zooms territorialisés. Elle s’est particulièrement intéressée aux manières de rendre des quartiers marchables dans des territoires peu conçus pour les piétons et peu pratiqués par ces derniers. Parmi les terrains d’application, la ville du Bouscat et le quartier de l’Alouette à Pessac. L’approche globale de l’a-urba propose de replacer la marche comme cellule souche de la mobilité et met en lien projets urbains, acteurs de la ville et politiques publiques sectorielles.

Le logement,grand défi métropolitain

Plusieurs études ont été réalisées en 2021 sur ce sujet, en particulier dans le cadre du suivi du programme d’orientation et d’action (POA) habitat de Bordeaux Métropole : un bilan de la construction 2017-2019 partagé et discuté avec la métropole et les communes, la mesure de la vacance de longue durée, mais aussi l’analyse de méthodes de valorisation des copropriétés à l’attention des acteurs concernés.
Par ailleurs, l’agence a approfondi son travail destiné à comprendre les comportements et les trajectoires résidentielles, notamment dans le cadre d’une étude produite en partenariat avec l’Insee, qui analyse les déménagements et dresse une typologie des marchés locaux de l’habitat.

Une agence tout-terrain

L’a-urba a intensifié en 2021 son appui en ingénierie auprès de communes et territoires hors métropole : le Réolais, Bazas, le Cubzaguais et le Nord Gironde, le Libournais… Les situations sont diverses, les besoins importants, les sujets d’études variés : mobilité, stationnement, espaces publics, stratégie alimentaire ou encore définition d’un projet de territoire.
Écoute active, approche pluridisciplinaire, création de méthodologies sur mesure, travail in situ, permettent de partager des éléments de connaissance pour construire, avec les acteurs locaux une vision, un récit.

Des formes de représentation renouvelées

Comprendre ce qui se joue sur et entre les territoires, révéler l’existant et les possibles : tels sont les objectifs du portulan contemporain sur la Garonne, la Dordogne et l’estuaire, recueil de cartes multithématiques réalisé par l’agence. Autre exemple de la volonté continue de l’a-urba de donner à voir et d’inciter à « faire autrement » : la création d’un jeu de posters qui présentent des recommandations pour lutter contre les îlots de chaleur urbains.
Le numérique n’est pas en reste avec la réalisation d’une application cartographique web de l’atlas des zones économiques de Bordeaux Métropole et la construction d’un panorama interactif identifiant les acteurs de la solidarité en Gironde et qualifiant les liens entre eux.
Rapport

Catégorie(s) : Actualités / Parution

Les actualités dans la même catégorie

/ 26.05.2020

La situation exceptionnelle que nous connaisso...

/ 28.04.2022

L’année 2021 en quelques repères

/ 07.10.2019

Disponible à l'a-urba
thumbnail of Traits_urbains_Popsu_JMO_sup_n90_092017

/ 13.09.2017

« Popsu, les intelligences territoriales en partage »