ouvrir la recherche

/ 2017

/ Co-écrit avec CAF Gironde

Les mouvements de population dans les quartiers « politique de la ville »

Analyse des migrations résidentielles des allocataires de la CAF.

Les quartiers politique de la ville ont-ils un effet « nasse » empêchant leurs habitants d’évoluer dans leur parcours résidentiel ? Ou au contraire, ces territoires n’ont-ils pas une fonction de « sas » permettant à un moment de leur parcours de vie à certains ménages d’accéder à une offre en logement qui correspond à leurs besoins ?

Cherchant à éclairer la fonction d’accueil des quartiers prioritaires de la métropole bordelaise, la Caisse des Allocations Familiales (CAF) de la Gironde et l’a-urba ont noué un partenariat pour étudier les migrations résidentielles des allocataires CAF entre 2009 et 2014.

Cette démarche inédite et exploratoire s’est focalisée sur quatre quartiers métropolitains, résultat d’un choix qui allie les équilibres territoriaux et les contraintes techniques liées aux périmètres de ces quartiers : le quartier des Aubiers à Bordeaux, Beaudésert à Mérignac, le territoire de veille de Sarcignan à Villenave d’Ornon et le quartier Alpilles-Vincennes-Bois Fleuri à Lormont.

 

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on Twitter

Voir aussi

/ 2014

Des principes aux réalisationsQue ce soit pour des rais...

/ 2013

L'interface ville/natureComment mettre un frein au proc...

/ 2013

Intégration de la trame verte et bleue dans le PLU 3.1 de...

/ 2010

Armature urbaine, programmation et cohérencesConstruire...