ouvrir la recherche

/ 2017

Les loyers des agglomérations de Bordeaux et de La Teste-de-Buch – Arcachon

Résultats 2016 de l’observatoire des loyers de la Gironde

Objet et composition de l’étude

L’observatoire des loyers de la Gironde fait partie du réseau national d’observatoires des loyers animé par l’Anil (Agence nationale d’information sur le logement) et l’Olap (Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne), sous l’égide du ministère en charge du logement. En 2016, l’observation a porté sur les loyers du parc locatif privé des deux plus grandes agglomérations de la Gironde, celles de Bordeaux et de La Teste-de-Buch – Arcachon.
Le présent document expose la méthodologie de l’enquête, le périmètre d’étude et son zonage, les données de cadrage ainsi que les résultats obtenus sur les loyers du parc locatif privé loué vide de ces deux agglomérations

Contexte et démarche

Engagée depuis 1990 dans l’observation des loyers du parc locatif privé, l’agence d’urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine (a’urba) s’est vue confier par l’ensemble de ses partenaires la mission d’expérimenter un observatoire local des loyers (OLL). Cette expérimentation s’inscrit dans la démarche mise en place en 2012/2013 par le ministère en charge du Logement, qui s’est à cette fin entouré d’un comité scientifique national, composé de personnalités indépendantes, et d’une cellule nationale de traitement et d’animation. En 2016, l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement) et l’OLAP (Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne) sont conjointement en charge de cette cellule.
Ce dispositif, qui remplace l’enquête loyers dite « OLAP-DHUP », est porté sur le territoire national par une vingtaine d’observatoires locaux, qui se sont constitués en réseau et qui respectent une méthodologie identique élaborée par le comité scientifique national.
Le comité de pilotage de l’observatoire des loyers de la Gironde comprend notamment des représentants de l’Etat (DDTM 33, DREAL Nouvelle-Aquitaine), de Bordeaux Métropole, de la communauté d’agglomération du bassin d’Arcachon sud (Cobas), du conseil départemental de la Gironde, des représentants des agences immobilières réalisant de la gestion de biens (FNAIM de la Gironde), ainsi que des représentants d’autres acteurs intéressés par les problématiques du logement (Adil 33, FPI-Aquitaine, UNPI33…).
En 2016, l’observatoire des loyers de la Gironde a étudié le parc locatif privé des deux plus grandes agglomérations de la Gironde, celles de Bordeaux et de La Teste-de-Buch – Arcachon.

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on Twitter

Voir aussi

/ 2016

Une méthode d’analyse statistiqueCréer un indicateur de...

/ 2015

Quelle programmation en matière de mobilité ?Première a...

/ 2013

Comment produire du logement abordable ? À l’heure où seu...

/ 2013

SynthèseAnalyse croisée des pratiques et des représenta...