ouvrir la recherche

/ 2008

Bègles – Garonne : réflexions préalables aux projets urbains

Cette étude, menée conjointement avec la Communauté urbaine de Bordeaux et la Ville, livre les premiers éléments de réflexion sur les vastes emprises évolutives du secteur nord-ouest (Grand-Port, Sècherie …) et le long de la voie ferrée. Ces réflexions s’inscrivent dans une démarche plus globale de projet, sur le territoire sud de l’agglomération (Bordeaux – St-Jean – Belcier – Bègles – Garonne) en lien avec l’arrivée des lignes TGV grande vitesse reliant Paris, Toulouse et Bilbao.

Note de synthèse

Ce document constitue une première étape de réflexion pour l’élaboration d’un projet urbain sur la commune de Bègles, entre la voie de chemin de fer et le fleuve. Ce territoire est marqué par des usages très contrastés, liés à son histoire et à sa géographie – activités industrielles en bord de Garonne, tissu de faubourg qui s’étire le long des anciennes voies rurales qui serpentent le territoire, quartiers d’habitat social des années 70, coupures ferroviaires… Les objectifs actuels s’inscrivent dans une double démarche de dialogue et d’interface entre permanence et renouvellement.

  • L’évolution des vastes emprises mutables, à court ou moyen terme, devront profiter de la dynamique liée à l’arrivée de la ligne grande vitesse du TGV Bordeaux/Paris en 2016 et de son prolongement en 2020. Cette dynamique doit s’appuyer sur un projet ambiteux et cohérent afin d’encadrer à la fois les actions publiques et privées.
  • En parallèle, les quartiers traditionnels d’échoppes et de maisons de ville, qui fondent l’identité de Bègles, doivent continuer à vivre et se développer en valorisant les usages de la vie quotidienne pour ses habitants.

Les propositions s’appuient sur cinq orientations urbaines majeures :

  • requalifier l’entrée sud d’agglomération le long du quai Wilson afin de redonner à Bègles son accès au fleuve et de valoriser le foncier ;
  • favoriser les relations entre les futurs quartiers d’habitat et le pôle gare St-Jean par un maillage urbain intégrant des liaisons douces et des transports en commun ;
  • valoriser le centre-ville par un réseau d’espaces publics apaisés afin de favoriser les fonctions d’une ville de proximité ;
  • recomposer le boulevard J.-J.-Bosc en retournant les quartiers situés de part et d’autre ;
  • composer un axe urbain nord-sud, en lien avec la voie ferrée, afin de restructurer les abords et limiter la coupure urbaine.

Si, à ce jour, le débat entre élus et techniciens reste ouvert au regard des différentes propositions qui sont faites, il convient de souligner la richesse des échanges qui ont abouti à des propositions ambitieuses. Ce sont ces propositions qui, rassemblées dans ce document, constituent le socle aux réflexions à poursuivre dans le cadre de l’élaboration du projet Bordeaux – StJean – Belcier – Bègles-Garonne.

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on Twitter

Voir aussi

/ 2014

Des principes aux réalisationsQue ce soit pour des rais...

/ 2013

L'interface ville/natureComment mettre un frein au proc...

/ 2013

Intégration de la trame verte et bleue dans le PLU 3.1 de...

/ 2010

Armature urbaine, programmation et cohérencesConstruire...