ouvrir la recherche

Dossier : Où va la ville ?
mai 2013 – 84 pages – 10 euros

CaMBo #3

Éditorial du n°3 de CaMBo, par Jean-Marc Offner, directeur général de l’a-urba

La culture urbaine se nourrit d’expériences et de connaissances. Mais notre relation à la ville est aussi affaire de représentations, d’images, qui structurent notre compréhension de ses territoires, les significations et les valeurs que nous leur accordons.

Les médias jouent un rôle primordial en la matière. De façon plus pérenne, les expressions artistiques transforment les manières de voir. Les impressionnistes nous font admirer les paysages à leur façon, avec leur touche. Les comptoirs de café se prennent pour des tableaux d’Edward Hopper. Et le Taxi Driver de Martin Scorsese comme le Manhattan de Woody Allen accompagnent inévitablement le touriste dans New York.

Dans le cinéma, la ville est omniprésente. Les imaginaires urbains sont indissociables des productions cinématographiques. Fellini hante les rues de Rome comme Carax, Carné, Rohmer ou Truffaut celles de Paris. Collateral (de Michael Mann) et Mulholland Drive (de David Lynch) avivent le mythe mégapolitain de Los Angeles.

La ville a pris toute sa place dans nos inconscients collectifs, par la peinture, par le cinéma, par la littérature aussi. La ville peuple romans et poèmes. Plus qu’un décor, elle en est souvent le personnage principal. Les « polars » aiment les périphéries. La ville « hors les murs » a également inspiré l’œuvre poétique de Jacques Réda, les souvenirs d’enfance d’Azouz Begag, les aventures ferroviaires de François Maspéro et de François Bon, les explorations géographiques de Jean Rolin et de Philippe Vasset dans les terra incognita des cartes.

Les banlieues pavillonnaires, pour leur part, font régulièrement la une du cinéma américain : Edward aux mains d’argent (Tim Burton, 1990), The Truman Show (Peter Weir, 1998), American Beauty (Sam Mendes, 1999)… sans oublier la fameuse série télévisée Desperate Housewives. Pas de mafia dans ces faussement sages voisinages, juste la monotonie à vif. Ces suburbia, aux rebondissements permanents, sont moins souvent mises en scène en France, où les caméras préfèrent vraies villes et vraies campagnes ! Mais le chariot du supermarché des Valseuses (Bertrand Blier, 1974) comme les caddies du centre commercial des Rives d’Arcins dans Le Grand Soir (Benoît Delépine et Gustave Kervern, 2012) témoignent aussi de cette sourde violence qu’un léger grain de folie identitaire peut attiser.

En librairie, Olivier Adam, Jean-Christophe Bailly, Éric Dupin, s’essayent à mettre en mots les périphéries. Leurs écritures naviguent entre roman et essai, comme si ces espaces de l’entre-deux s’accommodaient mal des genres littéraires figés. Malicieusement, ce sont deux auteurs bordelais qui explorent aujourd’hui avec bonheur – entre science-fiction et enquête – « le chaos suburbain » et sa « magie équivoque » chers à Jacques Réda : Bruce Bégout et Éric Chauvier, respectivement philosophe et anthropologue. Ils livrent dans ce numéro de CaMBo leurs visions de la ville et de ses futurs, leurs interrogations sur cet habitat périurbain aussi décrié qu’apprécié, aussi frustrant que prometteur. Philippe Cognée – peintre des architectures, des paysages urbains, des foules, des supermarchés et autres lieux de la quotidienneté contemporaine – accompagne cette plongée dans la culture métropolitaine.

 Références des ouvrages cités

Olivier Adam, Les Lisières, éd. Flammarion, 2012 | Olivier Adam, Je vais bien, ne t’en fais pas, éd. Le Dilettante, 2000 | Jean-Christophe Bailly, Le dépaysement. Voyages en France, éd. Le Seuil, 2011 | Azouz Begag, Le Gone du Chaaba, éd. Points, 2005 | Bruce Bégout, Le ParK, éd. Allia, 2010 | Bruce Bégout, Suburbia, éd. Inculte, 2013 | François Bon, Paysage fer, éd. Verdier, 2000 | Éric Chauvier, Contre Télérama, éd. Allia, 2011 | Éric Chauvier, Somaland, éd. Allia, 2012 | Éric Dupin, Voyages en France. La fatigue de la modernité, éd. du Seuil, 2011 | François Maspéro, Les passagers du Roissy Express, éd. du Seuil, 1990, 2004 | Jacques Réda, Hors les murs, éd. Gallimard, 1982 | Jacques Réda, Beauté suburbaine, éd. Fanlac, 1985 | Jean Rolin, Zones, éd. Gallimard, 1995 | Jean Rolin, La clôture, éd. P.O.L., 2001 | Philippe Vasset, Un livre blanc, éd. Fayard, 2007 |

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on Twitter

/ Extraits

Voir le sommaire

Voir le Grand Entretien : Philippe Cognée (par Françoise Taliano-des-Garets)

Voir la rubrique Mémoire : Bordeaux et son port : du désaveu à la reconnaissance (par Jean Dumas)

Voir l’introduction du dossier Où va la ville ? (par Maud Gourvellec)

Editeur : Le Festin, Bordeaux
Plus d’infos : www.lefestin.net

Voir aussi

/ 05.01.2017

Éditorial du n°10 de CaMBo, par Jean-Marc Offner, directeur général...

/ 05.01.2017

Éditorial du n°3 de CaMBo, par Jean-Marc Offner, directeur général ...

/ 05.01.2017

Éditorial du n°6 de CaMBo, par Jean-Marc Offner, directeur général ...

/ 05.01.2017

Éditorial du n°5 de CaMBo, par Jean-Marc Offner, directeur général ...