ouvrir la recherche

Agora :
les productions de l'a-urba

À l’occasion de la biennale Agora Bordeaux 2017, l’a-urba, agence d’urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine, a proposé au visiteur d’arpenter la métropole pour découvrir la richesse et la diversité de ses paysages. Oscillant entre espaces urbains et de nature, paysages du quotidien et exceptionnels, points fixes et vues dynamiques, grande et petite échelle, il peut ainsi saisir les particularités de ce territoire.

La métropole en plan

Pour situer les paysages
La carte localise et représente les grandes séquences et entités paysagères du territoire de la métropole bordelaise : les bourgs viticoles, vallons résidentiels et coteaux de l’Entre-deux-Mers, la plaine fluviale en cours de mutation, les marais de la presqu’île, les méandres de la Garonne, les palus du Médoc, les bocages et vallées viticoles, la ville historique, les faubourgs de la ville, la vallée maraîchère, les clairières urbaines de l’ouest, la pinède exploitée…

Vous pouvez   télécharger cette carte au format 50×50
Copyright  a’urba-2017
Cette carte est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons  – CC BY-NC-ND 4.0 International

La métropole en long et en large

Pour arpenter les paysages
Deux parcours filmés à vélo sont à découvrir : des bocages de Cadaujac aux marais de Parempuyre au fil des grands projets de la métropole (D’esteys en jalles) ; des coteaux de l’Entre-deux-Mers au plateau des Landes girondines au gré des grandes séquences paysagères de la métropole (De vignes en pins).

Ces deux films proposent une immersion au cœur de l’environnement de la métropole, touchant directement aux sens, à la perception, par l’image et le son, tout en apportant au fil du parcours des clés de lecture au spectateur.

Ils s’inspirent du « transect », méthode d’observation ou de représentation de l’espace utilisée par les géographes et les paysagistes. Elle consiste en une traversée d’une zone géographique selon une ligne imaginaire et se traduit par une coupe ou un profil.

Ces films montrent ainsi des « tranches » de paysage et décryptent leurs principales caractéristiques – relief, végétation, tissus, fonctions, repères, patrimoine, dynamiques d’évolution, etc. – tout en déployant le vocabulaire du paysage.

Détail des parcours 

La métropole en 36 cartes

Pour décoder les paysages
Les 36 cartes restituent les différentes composantes du territoire pour en décoder les paysages. Elles donnent à voir les marqueurs de nature – le socle naturel, la topographie, l’hydrographie, les espaces de nature, les continuités écologiques, etc. – mais aussi les marqueurs d’urbanité – le réseau viaire, le bâti, le parcellaire, les espaces publics, les formes urbaines, les projets urbains, etc. – comme autant d’ingrédients qui façonnent et expliquent les paysages.

La métropole vue du ciel

Pour prendre de la hauteur
à venir
Considérant comme Michel Corajoud que le paysage est l’endroit où le ciel et la terre se touchent, le spectateur est invité à prendre de la hauteur en rejoignant un des 10 spots métropolitains. Les vues proposées s’ouvrent ainsi à 360° sur des lieux emblématiques ou exceptionnels .