Accueil / L'a-urba / a'ctualités / Atlas de l’espace métropolitain de Bordeaux

Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police   

Atlas de l’espace métropolitain de Bordeaux

L’a-urba, agence d’urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine, publie aux éditions Mollat, un Atlas de l’espace métropolitain de Bordeaux. En librairie le 6 octobre 2016.

Avec quels territoires, proches et lointains, Bordeaux et sa région entretiennent-elles des relations ? L’atlas de l’espace métropolitain de Bordeaux répond à cette question cruciale dans un monde de réseaux et de mobilités. La métropolisation des géographes et des économistes dessine des systèmes territoriaux aux multiples échelles, des échanges et des interdépendances. Elle souligne le développement d’une économie relationnelle, marquée par l’innovation, où les métropoles sont à la fois incubateurs et commutateurs.

Un tel atlas bouscule les codes du genre. Les flèches remplacent les limites, les flux s’ajoutent aux stocks, les périmètres institutionnels s’estompent au profit de géométries variables. La carte perd en efficacité synthétique ce qu’elle gagne en capacité de représentation de la complexité du monde.
Qui sont donc les voisins de Bordeaux dans la contigüité ou la connexité ? Que s’échangent-ils ? Des habitants, des salariés, des clients, des touristes, des étudiants, du fret, des commandes, des projets, des idées… Par des méthodes cartographiques et statistiques souvent originales, se découvrent trois espaces majeurs : le foyer métropolitain, l’aire métropolisée et les systèmes relationnels, aux contours inédits.
Donnant à voir la métropolisation bordelaise en marche, cet atlas aide à raisonner en liens et en systèmes et à combiner les échelles. Un matériau utile pour accompagner une « métropolisation heureuse », mobilisant des institutions et des acteurs coopératifs, sachant prendre conscience de leurs interdépendances et regarder de l’autre côté de la frontière.
Cet ouvrage ambitieux intéressera d’abord les Bordelais, Girondins et « grands Aquitains » curieux de comprendre le fonctionnement de leur territoire, dans une cartographie renouvelée à l’aune de la géographie relationnelle. Il retiendra particulièrement l’attention des acteurs publics et privés engagés dans des démarches de coopération territoriale, dans un contexte de réformes institutionnelles.
Au-delà, les communautés académiques et professionnelles de l’aménagement et du développement local, de la géographie et de l’économie spatiale, de la statistique et de la cartographie, trouveront une riche matière à explorer et exploiter. L’atlas de l’espace métropolitain de Bordeaux constitue en effet l’une des premières tentatives de représentation d’un processus de métropolisation dans la diversité de ses échelles et de ses thématiques.