Accueil / Etudes / Documents d'urbanisme

Les documents d'urbanisme

Depuis sa création, l’agence d’urbanisme contribue auprès des maîtres d’ouvrage, à la conception, à l’élaboration et à la mise en forme des grands documents de planification urbaine de l’agglomération bordelaise.

Dans les années 1970, l’agence contribue à la réalisation du Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) et du Plan d’occupation des sols (POS) de la communauté urbaine de Bordeaux.
Les SDAU et POS institués par la loi d’Orientation Foncière en 1967 avaient pour vocation de planifier le très fort développement urbain, héritage de la croissance économique des « Trente Glorieuses » et de programmer les équipements nécessaires. Le premier donnait les grandes orientations d’aménagement et d’équipement à l’échelle de l’aire métropolitaine (90 communes) et se traduisait directement dans les Plans d’Occupation des Sols (POS) à l’échelle des communes ou d’une intercommunalité. Ces deux documents s’appuyaient surtout sur une logique de zonage : zones d’habitat, d’activités économiques, de loisirs, zones naturelles ou agricoles, et ont conduit à élaborer des cartes « d’occupation du sol », accompagnées de dispositions essentiellement quantitatives.

Au milieu des années 80, avec les lois de décentralisation, la planification évolue vers une vision et une culture plus stratégiques, et progressivement les réflexions en matière de développement urbain intègrent davantage les dimensions économiques, environnementales et sociales. Le Schéma directeur, désormais élaboré directement par les collectivités territoriales regroupées en syndicat mixte, fixe les orientations stratégiques du territoire et détermine sur le long terme la destination générale des sols.

Le véritable virage intervient en 2000 avec la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (SRU) qui remplace les schémas directeurs par des Schémas de cohérence territoriale (Scot) et les Plans d’occupation des sols (POS) par des Plans locaux d’urbanisme (PLU).
Dans les années 2000, l’agence d’urbanisme réalise le Scot de l’aire métropolitaine bordelaise et le PLU de la communauté urbaine de Bordeaux. Ces nouveaux documents s’inscrivent dans une véritable démarche de projet territorial axée sur l’équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé et le développement de l’espace rural. En outre, la loi SRU incite à un travail d’harmonisation et de cohérence des politiques publiques, notamment en matière d’habitat et de déplacements.

doc-urba-droite

A partir de 2004, l’a-urba élabore un Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) pour le nouveau PLU de la communauté urbaine. Véritable pierre angulaire du document de planification, il fixe les grandes  lignes du développement de l’agglomération et se traduit ensuite dans des documents réglementaires qui encadrent globalement le droit des sols mais déclinent aussi de manière opérationnelle les conditions de réalisation de nombreux projets urbains à l’échelle des quartiers.
Le passage d’un urbanisme d’équipements et de normes à un urbanisme de projet et de gestion fait alors entrer dans l’exercice de planification architectes, ingénieurs, programmistes, paysagistes, environnementalistes, juristes.

Dans les années 2010, l’agence d’urbanisme réalise le Scot Grenelle de la métropole bordelaise et participe à la révision du PLU communautaire version Grenelle de l’environnement. Avec les lois Grenelle 1 et 2, les documents d’urbanisme doivent porter une vision plus stratégique qui base le développement sur des fondations solides et durables où s’équilibrent croissances économique et démographique, respect de l’environnement et solidarité territoriale. La transversalité vient encore se renforcer par l’intégration des outils sectoriels que sont notamment les Plans des déplacements urbains (PDU) et les Programmes locaux de l’habitat (PLH), directement au sein du Plan local d’urbanisme (PLU). De nouvelles thématiques environnementales apparaissent : préservation de la biodiversité, réduction des émissions de gaz à effet de serre, maîtrise de l’énergie, préservation des ressources naturelles, économie de consommation des sols… Schématiquement, l’ensemble de ces démarches consistent donc, à partir d’un exercice de prospective et de programmation, à élaborer une déclinaison spatiale des objectifs d’aménagement et d’urbanisme d’un territoire, à une échelle de plus en plus précise et dans des expressions plus prescriptives.

Scot

Le schéma de cohérence territoriale (Scot) a remplacé en 2001, en application de la loi du 13 décembre 2000 dite loi SRU, l'ancien schéma directeur, évoluant ainsi d’une logique de zonage (destination des sols) vers une logique de projet. Ce document d’urbanisme reste pour autant l'outil de conception et de mise en œuvre de la planification intercommunale à grande échelle et doit permettre aux communes et communautés d'un même territoire de mettre en cohérence les politiques des diverses collectivités publiques dans le domaine de l'aménagement (urbanisme, habitat, économie, déplacements, environnement, etc.).

PLU

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la communauté urbaine de Bordeaux a succédé au Plan d’Occupation des Sols (POS) en juillet 2006. Le plan local d’urbanisme est un document qui, à l’échelle de la CUB, établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire de la CUB.

PDU

La Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE) du 30 décembre 1996 impose à toutes les agglomérations françaises de plus de 100 000 habitants de se doter d’un Plan des Déplacements Urbains. Celui-ci traduit la politique des déplacements de l’agglomération.

PLH

Le programme local de l'habitat définit, à l'échelle d'une agglomération, les objectifs et les principes d'une politique visant à répondre aux besoins en logements, en assurant entre les communes une répartition équilibrée et diversifiée de l'offre.